1

Le réveil se fit en douceur le lendemain matin. Il était relativement tôt et Chloé était la première surprise de n'avoir que si peu dormi et pourtant, de se sentir autant en forme. Elle avait envie d'explorer la ville et pour cela, rien de mieux qu'un petit-déjeuner pour bien démarrer la journée.

2

La jeune fille descendit jusqu'à la cuisine et croisa une autre cliente, qui la salua par politesse.

Ah, elle mange bien à la cantine celle-là dis donc...pensa Chloé, non sans mesquinerie, avant de se préparer des tartines de confitures accompagnées d'un verre de lait.

3

Une fois l'estomac plein et après s'être changée, elle se dirigea vers le hall et salua Rod:

«Bonjour Rod. Comment ça va?

-Mais très bien mademoiselle Mortimer. Ça va être une belle journée.» répondit ce dernier en désignant l'extérieur, à travers une fenêtre.

4

«Ah? Si vous le dites. D'ailleurs, à ce propos, vous me conseillerez des endroits particuliers à visiter, des trucs à faire?»

5

«Eh bien, je pense qu'on ne peut pas apprécier Wellspring à sa juste valeur tant qu'on a pas été voir ses plages. Il y en a deux qu'on a pour habitude de nommer la petite et la grande. Vous avez de la chance, la petite accueille en ce moment-même un festival. Vous vous y amuserez sûrement beaucoup.

- Ça a l'air sympa. Va pour le festival!» fit Chloé, déjà souriante à l'idée de voir la plage.

6

Rod acquiesça:

«Vous voulez que je vous commande un taxi?

-Vous serez gentil.»

7

Le taxi la déposa non loin de la plage, la laissant parcourir les quelques trois-cent mètres qu'il restait à pied. Rod avait vu juste en affirmant qu'il ferait beau et la jeune blonde fut ravie de constater que la plage était non seulement très jolie mais que l'eau, était bien plus belle encore.

8

Cette ville n'est peut-être pas si mal après tout, pensa-t-elle tout en s'approchant au bord de l'océan. Les vagues étaient constantes et douces, presque sereines et parfois, un poisson jaillissait hors de l'eau en attisant l'intérêt des mouettes du coin. Une petite musique attira l'attention de Chloé qui repéra le festival et s'y dirigea.

9

La première chose que fit la jeune fille fut d'emprunter une paire de patins à roulettes et de s'élancer sur la piste. Le festival venait d'ouvrir et en pleine semaine, il était tout naturel qu'elle y soit pratiquement seule.

10

Elle put donc totalement profiter de la piste de patinage et s'en donna à cœur joie. Comme l'ambiance ici devait être charmante quand les familles s'y rendaient! C'est d'ailleurs un endroit où elle-même aimerait emmener les siens un de ces jours, qui sait...?

11

Chloé continua de patiner quelques temps en manquant plusieurs fois de tomber, mais toujours avec la grâce d'une poularde comme disait sa mère. Il devait être treize heures lorsqu'elle arrêta pour aller manger.

12

«Bonjour. Je prendrai un hot-dog sans ketchup.

-Vous voulez autre chose à la place du ketchup? De la moutarde?

-Ah tiens, oui. De la moutarde..»

13

Un gros nuage s'était installé au dessus de Wellspring pendant que Chloé mangeait. Cela attaqua un peu son enthousiasme mais elle se réconforta en pensant que ce n'était sûrement que passager. C'est alors que son téléphone sonna.

14

«Allô?

-Mademoiselle Mortimer? C'est Rod, le réceptionniste. Il va y avoir de l'orage et je voulais savoir si vous aviez bien fermé la fenêtre de votre chambre? Sinon je peux mont-...

-Ne vous inquiétez pas, elle est bien fermée. Merci.»

15

 De l'orage...vraiment? pensa-t-elle en observant le ciel. La vendeuse du festival fit de même et se mit aussitôt à replier son stand.

16

Et effectivement, les nuages se faisaient plus compacts. De même, la mer commençait à s'agiter et tout cela convainquit Chloé qu'il était temps de partir. Tant pis pour la baignade!

La déception est une constante ici? Se dit la jeune fille.

17

C'est un peu déçue qu'elle reprit le chemin de la ville, pressant le pas pour ne pas subir l'averse.

Je commence à penser que le type bizarre d'hier avait raison...il fait pas souvent beau...se dit-elle en retenant un soupir.

18

La jeune fille décida de se rendre à la bibliothèque qu'elle avait repéré lorsqu'elle attendait un taxi, lors de son arrivée à Wellspring. C'était d'ailleurs un temps à aller dans ce genre d'endroit et Chloé atteignit le bâtiment à l'instant même où la pluie commençait à tomber.

19

En entrant, elle tomba sur un militaire en faction. Un peu étonnée, elle s'approcha:

«Bonjour. Je suis surprise de voir un militaire ici.

-Bonjour madame, fit celui-ci avec une touche solennelle, ordre a été donné de nous déployer sur tous les sites culturels et de divertissements de Wellspring. Question de sureté nationale.»

20

«Oh euh, très bien, d'accord.

-Mais si vous avez du temps, on me relève dans une heure...vous me laisserez sûrement vous offrir un café?

-Très flattée mais non, vraiment. Je dois y aller» répondit Chloé en désignant l'escalier qui menait à l'étage.

21

Ça va, il perd pas le nord celui-là...se disait-elle tout en prenant place à l'un des ordinateurs mis à dispositions des visiteurs. La jeune fille alla consulter sa page sur un réseau social et se mit au courant des dernières actualités mondiales.

 22

Elle se connecta ensuite à sa boîte mail et entreprit d'en rédiger quelques-uns à l'intention de ses proches. Chloé écrivit donc à ses parents ainsi qu'aux amis qu'elle s'était fait sur le campus.

Blablabla...bien arrivée...blabla...beaucoup de pluie..blabla...premier jour demain...blabla...vous donnerai des nouvelles..blabla...

23

Après avoir fini d'envoyer ses e-mails, la jeune fille se recula et s'étira en regardant par la fenêtre. La pluie avait cessé et le jour baissait. Un très joli double arc-en-ciel s'était formé et elle l'admira un instant avant de se décider à aller dîner en ville.

24

Au hasard de ses déambulations dans les rues de Wellspring, elle tomba rapidement sur un restaurant d'une chaîne de cafétéria bien connue. Tant mieux. Rien ne lui faisait plus envie qu'un double-cheeseburger avec ses frites de patate douce.

25

En même temps, à qui cela ne ferait-il pas envie?

26

Une fois qu'elle eut terminé ce repas qu'elle considérait comme exceptionnel étant donné ce qu'elle avait jusque-là mangé depuis son arrivée, la jeune fille regagna son hôtel. Elle rentra à pied pour se familiariser avec le bois, histoire de ne pas être aussi effrayée chaque fois qu'elle aurait à faire ce trajet seule.

27

Après avoir salué Rod et déploré avec lui le mauvais temps qui avait gâché son expérience à la plage, Chloé monta dans une salle de bain et s'y enferma pour profiter d'une douche bien chaude, bien revigorante. Malheureusement pour elle, le ballon d'eau chaude avait du être beaucoup sollicité aujourd'hui car bien vite, il ne resta que de l'eau froide. Cela ne l'étonna même pas.

28

Et la journée s'acheva comme elle avait commencé: au lit. La jeune fille eut du mal à trouver le sommeil, stressée qu'elle était d'affronter sa première journée le lendemain. Elle commençait tôt, vers sept heures et demie, et ne savait pas à quelle heure elle finirait.

Faites que ça se passe bien...ne pouvait-elle s'empêcher de penser et ce, jusqu'à ce que ses yeux se ferment.

 

Fin de l'épisode 1.03

separatorwhite