1

C'est une madame toutou toute fraîche et dispo qui descendit les marches de l'hôtel le lendemain. Elle évoluait sur le sol avec l'aisance d'une maîtresse des lieux et parvint même à ignorer avec brio les minauderies d'un Rod qui espérait pourtant qu'elle vienne lui dire bonjour.

2

Ben voyons...pensa ce dernier en regardant la chienne se faufiler par delà la porte entrebâillée de l'établissement. L'animal alla soulager un besoin naturel derrière un arbre et attendit sagement que son humaine ne descende à son tour.

separatorwhite3

Après s'être renseignée auprès de Rod et d'un client qui se mêla sans vergogne à leur conversation, Chloé décida d'emmener sa nouvelle amie à ce qu'ils appellaient: "la Cour des Miracles". De cour, il ne s'agissait plutôt que d'une association étudiante qui regroupait plusieurs spécialités. Moyennant un abonnement peu coûteux, les habitants de Wellspring âgés de moins de vingt-et-un ans pouvaient venir profiter des installations du bâtiment. Cet abonnement n'était pas nécessaire en cas de présentation d'une carte d'étudiant. Les gens majeurs et non-étudiants pouvaient cependant venir profiter des services et compétences de jeunes diplômés d'astreinte, pour un tarif défiant toute concurrence.

4

La jeune fille, qui ne s'était pas changée, décida d'aller y consulter un vétérinaire tout en s'armant de patience. Effectivement, on l'avait prévenu que les visites se faisaient sans rendez-vous et que parfois, les créneaux horaires étaient tellement serrés que tout le monde ne pouvait pas passer. Chloé s'avança en compagnie de sa chienne jusqu'à la salle d'attente après s'être inscrite sur le registre et s'apprêtait à lire une brochure mise à la disposition des visiteurs lorsqu'on l'interpella:

«Hé, Pulitzer!»

7

«Salut. Ça surprend hein? Sans les couettes?»

La jeune fille dut s'y reprendre à deux fois pour reconnaître Kurt qui, effectivement, changeait du tout au tour sans sa coiffure étrange. Il paraissait bien plus jeune ainsi.

6

«Ah bah carrément, oui. Je t'avais pas reconnu. Qu'est-ce que tu fais là?» demanda-t-elle en s'installant à côté de lui.

8

«Oh bah, je profite de la salle d'art, là-haut, pour tester quelques trucs qui me tiennent à cœur et que j'aimerais réaliser. Avec de la glaise.

-Ah, t'es abonné?

-Non. Mais ma carte d'étudiant périme d'ici un mois alors j'ai un peu le temps d'en profiter. Et toi?» répondit le jeune homme.

9

Chloé lui raconta alors les événements de la veille et les circonstances qui avaient rendu sa rencontre avec sa chienne, possible. Kurt l'écouta attentivement, comme à son habitude, et hocha la tête, une expression agréablement surprise au visage.

10

«Tu as eu de la chance de la trouver. Et elle en a eu encore plus que tu la trouves. Il y a pas mal de cinglés qui vivent dans les bois dont un qu'on appelle le Colonel. Un vieux militaire à la retraite. Complètement barge. Son délire à lui c'est de tirer à la carabine sur tous les animaux qui passent sur son terrain. Cerfs, lapins, renards...chiens» dit-il.

11

«C'est horrible ce que tu dis là. Mais oui, elle a eu de la chance. Elle a simplement un petit bobo à la patte tu vois» fit la blonde en désignant le membre meurtri de sa compagne à poils courts. Kurt hocha la tête et ferma les yeux un instant, visiblement fatigué.

12

Il enchaîna:

«Tu lui as trouvé un nom?

-Pas encore. Je n'y ai pas vraiment pensé jusqu'ici. Des suggestions?»

13

Le brun n'eut pas le temps de répondre car déjà, la secrétaire appelait le nom de Chloé. Cette dernière se leva, sourit à son ami, et se dirigea en compagnie de madame toutou jusqu'au bureau du vétérinaire.

J'espère que tout va bien se passer...pensait-elle en avançant.

14

La chienne entra bien plus contrite que l'humaine, et s'assit bien sagement aux côtés de celle-ci. Cette dernière s'installa sur la chaise et attendit que le vétérinaire entame la discussion.

16

L'homme posa des questions sur la chienne, l'état et les circonstances dans lesquelles elle avait été trouvée, etc...Chloé répondit du mieux qu'elle put et, après un bilan de santé complet de l'animal, le vétérinaire se voulut rassurant: «Boah, tout va bien! Elle s'était cassé un ergot et ça commençait à s'infecter. C'est pour ça qu'elle avait mal à la patte. Avec ce bandage tout ira bien. Surveillez simplement qu'elle ne se l'arrache pas.»

17

«Oh? D'accord, tant mieux, ça me rassure.

-Mais oui, c'est bénin. Elle a un nom cette jolie dame? C'est pour son dossier.

-Miss Daisy» répondit machinalement la jeune fille sans savoir pourquoi ce nom lui avait traversé l'esprit, s'y imposant comme une évidence.

Une fois le rendez-vous terminé, elle remercia vivement son interlocuteur et alla régler la consultation au secréteriat. Comme prévu, cela ne lui coûta pas grand chose. Une trentaine de simflouz.

18

La jeune fille retrouva Kurt dans le couloir.

«Alors, comment ça s'est passé?

-Bien. Son bobo à la patte n'est pas grave. Regarde, elle a une jolie chaussette maintenant.»

19

«Oh, génial. Parfait alors. Euh...je me demandais...enfin, c'est bientôt l'heure du dîner donc ça te dirait qu'on aille manger un bout quelque part?» proposa-t-il, hésitant. Chloé étudia la demande une fraction de seconde et finit par accepter de bon cœur: elle avait faim.

separatorwhite20

Ils montèrent dans la petite voiture de Kurt. Un silence inconfortable s'installa quelques instants avant que le jeune homme ne se risque à le trancher:

«Tu as le permis?

-Oui, je l'ai passé à la fac. M'acheter une voiture est ma deuxième priorité après me loger» répondit-elle.

21

Pendant les quelques mètres qu'il leur restait à parcourir, Chloé se plongea dans les souvenirs qu'elle avait conservé du passage de son permis. Cela avait été tout d'abord laborieux mais à force d'acharnement, la jeune fille avait fini par décrocher le précieux papier rose.

separatorwhite22

Les deux amis arrivèrent à un bistro d'allure sympathique et conviviale, situé un peu plus à l'extérieur du centre-ville. Comme la température ne s'y prêtait malheureusement pas, ils décidèrent de manger à l'intérieur et pénétrèrent donc dans le restaurant...

23

...suivis de près par Miss Daisy, gentiment tolérée et accueillie par l'équipe du soir que Kurt connaissait bien pour avoir travaillé avec eux auparavant.

 Le repas se déroula sans encombre. Les deux amis passèrent un agréable moment à bavarder tout en se régalant de tapas et autres mets à manger avec les doigts, sans chichis. Miss Daisy eut même droit à un petit pain de viande offert par la maison.

separatorwhite24

«...et donc je veux essayer de trouver un petit truc, pas spécialement grand au début. Pas trop loin de World Life pour que je puisse y aller à pied ou à la rigueur en vélo. Si il n'y a pas de jardin tant pis, je promenerai Miss Daisy autant de fois qu'il le faudra...

-Mh-hm. Il y a un site de petites annonces réservé à Wellspring. Il est accessible via le portail web de la mairie. Tu devrais aller y jeter un œil» lui suggéra le jeune homme en prenant désormais la route de l'hôtel.

separatorwhite25

Arrivés devant l'entrée de celui-ci, les deux amis se dirent au revoir, échangeant les banalités d'usage de ces moments-là.

28

«Merci de m'avoir attendu et emmené manger. Et de m'avoir raccompagnée aussi. C'était cool de ta part.

-Mais non, rien de plus naturel» assura Kurt.

Le jeune homme hésita un instant avant de conclure maladroitement: «Bon eh bah, bonne nuit Chloé!»

26

Il se détourna mais fut comme incapable de partir. La blonde s'apprêtait à lui demander ce qui n'allait pas mais Kurt fit soudainement volte-face, et sans qu'elle ne trouve le temps et le moyen de réagir, il pressa ses lèvres contre les siennes.

27

Les mains puissantes du brun virent se poser dans le dos et le creux des reins de Chloé tandis qu'il l'étreignait contre lui.

28

Lorsqu'il relâcha la jeune fille, ce fut pour bredouiller un vague: «Je...non. Laisse tomber, c'est moi, pardon» et filer, laissant son amie ébranlée.

30

Qu'est-ce qui...non...tout va trop vite. Cet idiot a tout gâché...se lamenta Chloé, pressant une main sur son front. La tête semblait lui tourner. Elle réalisait à peine ce qui venait de se produire mais elle était sûre d'une chose.

30-2

Quelles que soient les attentes de Kurt à son égard, elle ne pourrait en aucun cas y répondre.

31

Une fois à l'intérieur du hall, elle alla se servir un grand verre d'eau dont elle avait décidément bien besoin. Elle le vida d'un trait, sous les commentaires goguenards d'un Rod à qui la scène n'avait pas échappé: «Héhéhé. Vous avez deux saisons d'avance les amoureux. Ou de retard...»

32

Chloé eut beaucoup de mal à s'endormir cette nuit-là. Tout juste somnola-t-elle de temps en temps. Elle enviait Miss Daisy qui, bien loin de ces préoccupations d'humains, dormait paisiblement sur le lit d'à côté. Elle se sentait plutôt étrange. Un mélange d'angoisse mêlé de culpabilité et de flatterie. C'était toujours gratifiant de plaire à quelqu'un, mais il lui faudrait mettre les choses au clair avec son ami rapidement.

33

Pour leur bien. À tous.

 

Fin de l'épisode 1.07

separatorwhite